Inscrivez-vous pour recevoir mes articles
Portrait, articles, reportages Récents
Please reload

Premiers Bords en Kite surf avec Yohan et Renan à Hyères et Carqueiranne https://www.kitesurfpassion.com

Le Kite, ce monstre qui me fait rêver depuis plusieurs années, ses images sensationnelles de vitesse, d'envol, de glisse, de chutes aussi. Il est toujours sur ma liste des rêves, la trouille me l'a fait esquiver plusieurs fois, mais l'adrénaline reste là, tapie prête à jouer à la première baisse de garde...

J'y vais...

Si vous en rêviez aussi sans oser, tentez l'expérience avec Yohan pionnier et créateur de la première école de Kite du Var.

Sabine et David, nos locaux  préférés, me recommandent l'école qui existe depuis 17 ans, sa singularité : au-delà des compétences professionnelles requises, un format avec deux moniteurs pour vous lancer.

Jour 1 :

Après un brief technique souriant, engageant et professionnel de Yohan près de l'eau, vous enfilez maillot, combinaison, harnais et casque. L'œil profilé de Yohan pour trouver le bon spot, et le bon vent nous emmène dans la baie en zodiac à 5 + 2 monos. Méthode réputée et unique car pendant que le bateau et le boss scrutent et vous rassurent, l’instructeur et second, se met à l'eau pour la première initiation pour nous faire jouer avec le vent. Voile, fils, bord d’attaque et de fuite, pilotage, barre en haut, recherche de traction, fenêtre, inclinaison de la planche, et 1er envol sur quelques mètres. Sourires et encouragements des coaches qui te congratulent comme une future championne du monde !

Retour au port au coucher du soleil #Classe, #sécurité  #envol @bonheur. 

HIP HIP HIP pour Yohan et Renan

J'attends la prochaine fenêtre de vent et l'appel pour une place libre sur le bateau....

 

Jour 2 : Appréhension en arrivant car le vent souffle plus fort... Énormes sensations déjà... le pilotage de la voile s'apprivoise, quelques bords gagnés, direction non maîtrisée ! beaucoup de vols planés  avec arrivées cata sur le ventre, sur le dos, des sauts involontaires de 5 à 10 mètres...

Conclusion  : le palpitant au zénith, voile et planche légèrement maitrisée, sortie salée  et ensoleillée à 300 %, sinus rincés, cardio travaillé, plus de bras, à peine de jambes, et les abdos  fatigués,  éclatade, sourire, cœur chaud, suis moulue...pas de dance floor tonight !

 

Jour 3+4+5 de KITE:

Un déclic à chaque sortie grâce aux conseils des maîtres.

Également grâce à la puissance du vent tour à tour inspirant, inégal, accueillant, sauvage, doux, claquant, indélicat, mais toujours joueur !

Le poids sur la jambe arrière, la planche à plat, se laisser emporter pour sortir, prendre le bord, oublier ses réflexes de windsurf, lâcher la barre, se laisser aller, faire confiance lâcher-prise encore (il revient partout celui-là...), revenir au zénith si besoin, relancer, se caler dans le harnais...

Quelques mètres gagnés à chaque fois, pas encore des miles...

12, 15, 20, des pointes à 30 nœuds, et l'appréhension que le clapot ne se transforme en vague, ou en grosse houle lors de nos sorties de 2 heures.

Heureusement, l’œil rassurant des boss nous font penser que nous sommes déjà des pro…

 

J'oubliais les envolades, les chutes, les enroulages avec la planche, les fils qui s'emmêlent, la voile qui tombe trop souvent, qui tourne, qui éjecte…les arrivées sur le ventre, le dos, la tête, et la planche qui suit avec son leash, pour caresser la jambe. Quels efforts pour garder  l’aile en l'air, éviter de la ressortir de l'eau, l'abîmer, et surtout déjouer le ronronnement du zodiac arrivant avec les conseils musclés du grand chef qui n'a de cesse de protéger le(a) bonhomme-(femme), le matériel, et de le(a) faire progresser...

J'oubliais aussi la concentration, cette amie sœur, qui oblige à respirer, se centrer, être là, éloigner les pensées d'histoires d'ailerons, de bestioles, vues par les locaux dans la baie, la semaine dernière, ou l'hiver dernier… nous sommes bien seuls au milieu de la baie…

 J'ai quand même regardé 2 ou 3 fois dessous, tomber nez à nez avec les rayons du soleil transparents plongeant vers le fond, ne rassure pas vraiment !

C’est probablement la solution qui pousse à vite sortir de l'eau, pour imiter les caïds qui nous entourent, faciles, avec leurs virements de bords à la cool et leurs sauts tout en souplesse…

Beaucoup des sensations mêlées, issues d'ivresse de bords sous voile de quillards et dériveurs, windsurf, wake, ski, chute et de suspentes.

J'adore de plus en plus les locaux qui se plaignent du "mauvais temps", quand un nuage arrive avec du vent sous 30 degrés... et puis aussi l'arnica le pilates, et le stretching avec Chloé entre 2 séances....

 

Contact : YOHAN https://www.kitesurfpassion.com

 

 

By Sandra Blanc Mesnel, Dreamaker

Agence des rêves

sandra@agencedesreves.com

On n'a qu'une vie !

 

 

  

 

 

 

Please reload

Sandra Blanc Mesnel

#Onaqunevie  #takeyourtime #takecareofyou

sandra@agencedesreves.com

  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon