Inscrivez-vous pour recevoir mes articles
Portrait, articles, reportages Récents
Please reload

Poursuivre ses rêves...

Vivre à 100 à l’heure, oui, mais pour aller où ? 

 

 

EPISODE 1- Et si on vous disait : « vous êtes la personne pour m’aider à réaliser mon rêve » ?

On a tous en tête un coup de fil magique, quelqu'un qui s’intéresse à votre personne, vous aide, vous a recommandé…C’est à chaque fois un joli vent qui accompagne un « anticyclone… » J’ai donc reçu un appel d’Éric Mousseron-Dufort.

 Je suis touchée par la densité et le rythme de sa voix qui traduisent son être, expriment sa vision différente, son obligation de concentration ; c’est un snipper du mot juste pour viser au cœur...Quelques échanges suffisent pour « nous accorder autour des « E » : Émotion, Étincelle, Évasion, Estime... Un croisement évident de fluidité, d’authenticité et l’envie irrésistible de poursuivre nos rêves, dont un en commun : une traversée océanique.

 

La Vie à 100 à l’heure...

 

 Son premier patron fait un aller-retour Paris/Bordeaux pour : « faire connaissance de celui à qui je fais depuis des mois les plus gros chèques de commissions de la boîte, et lui demander de former ses collègues pour qu’ils en fassent autant ! »

Cet homme lui proposera plus tard de lui succéder. Éric a alors 26 ans. Il passe 17 ans dans l’audiovisuel jusqu’à la création de sa propre entreprise de communication interactive. Pic de son palmarès : le Trophée de l’entreprise 2010 pour la création d’un système d’information unifié utilisant des applications open source.

Fort, indépendant, rapide et confiant, il cultive avec son équipe un esprit d’ouverture aux autres, avec une structure facilitant la circulation des énergies.

 

Éric est un passionné, il ne se ménage pas. En une heure, il peut décider de prendre l’avion pour traverser la planète pour Bengalore ou la Californie...

Éric confirme que tout est histoire de rencontres. Comme dans la cuisine qu’il aime, il pense avoir trouvé le bon dosage des ingrédients pour une alchimie entre sa vie de famille et sa vie professionnelle.

Il veut tout, monte en puissance et jongle allègrement avec vitesse, rentabilité, performance. Il joue avec projections et investisseurs.

Il a 56 ans en 2010.

Le tremplin avant la levée de fonds  

 

Lors d’un BBQ à Grenoble, le vendredi précédant un RV avec un pool d’investisseurs pour lever 2 M € de fonds, Éric transpire son stress et ses angoisses. Ses amis le voient surmené, et lui proposent de venir prendre l’air en montant le lendemain au col du Galibier. 

En surrégime, après 2 nuits blanches passées à boucler son business plan, Éric ne se respecte pas, il va pousser trop loin l’alchimie.

 

 

La montée au col est magnifique, une halte « séance photos » et un havane pour inscrire son « shoot de nature » au soleil des émotions partagées avant la descente.

Il plonge de trente mètres dans le ravin. Deux mois de coma. 7 mois d'hôpital, puis longtemps en hôpital de jour.

Un tremplin qui l’emmène vers une nouvelle existence.

Après son réveil, il mettra 4 ans à comprendre et surtout à accepter ce qui lui est arrivé ; Il connaîtra le dévouement et l’humanité de médecins, d’auxiliaires de vie d’exception qui le consolident autant moralement que physiquement. Il croisera également « quelques horreurs » totalement inadaptées à leurs tâches.

Victime d’un grave traumatisme crânien, il doit affronter un véritable tsunami qui emporte tout ce qu’il avait construit. 

Avant son accident, il était branché sur 220 volts et encaissait des pointes à 380, aujourd’hui il est réduit à du 110 et bien malgré lui, il disjoncte...

Collaborer avec Éric implique de s’adapter à son rythme, il note nos échanges, car sa mémoire ne garde que ce qui l’émeut. Cette forme d’authenticité est pratique, je sais vite ce qui lui plaît ! 

Huit ans plus tard, il est différent, 

Il ne regrette rien, car sans l'accident, il ne serait pas celui qu'il est devenu. 

Il devient auteur en réalisant une performance, l’écriture d’un livre conçu à quatre mains en six mois. Il se raconte dans un roman-fiction pour témoigner du combat quotidien des personnes cérébro-lésées, sensibiliser ensuite en réalisant un film de 52 minutes.

L’année prochaine il ira encore beaucoup plus loin, par la mer de l’autre côté de l’atlantique. Pourquoi ? Pour affronter un flot de souhaits et témoigner sur le handicap invisible, et sensibiliser sur les dangers qui guettent toutes et tous, avec la vie stressante et mouvementée que nous impose le XXIe siècle

 

 

Dans le deuxième épisode de l'article vous comprendrez comment Éric Mousseron-Dufort s’est s’accroché à la vie grâce à sa femme et s'engage aujourd’hui dans une nouvelle aventure extraordinaire. Je suis honorée qu’il m’ait missionnée pour faire résonner la mise en œuvre de son projet transmission...

Nous vous donnons rendez-vous d’ici le salon nautique de Paris, autour du 6 décembre...pour le lancement de notre campagne : 

"Take your time, Take care of you" 

 

 

Lire la suite (épisode 2)

 

ET VOUS quel est votre  RÊVE ?

 

 

By Sandra Blanc Mesnel Dreamker pour l'Agence des RÊVES

Pour Eric Mousseron-Dufort

www.agencedesreves.com

 

 

 

 

 

Please reload