Inscrivez-vous pour recevoir mes articles
Portrait, articles, reportages Récents
Please reload

Quand le rêve et le sens catalysent la croissance d'une entreprise : Google

 

C’est acté, l’Elysée mobilise 5 milliards d’investissement institutionnel pour les startups françaises. Un objectif : développer les licornes françaises. Bienvenue dans la start-up nation !

Mais, qu’est-ce qu’être une licorne ? C’est afficher une croissance de 30% par an, avoir une valorisation supérieure au milliard d’euros, avoir effectué l’une des plus importantes levées de fonds des trois dernières années et avoir un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros lors de son dernier exercice.

Ainsi, la politique actuelle compte bien accompagner les entreprises, et notamment celles de la French Tech, qui devraient générer 25 000 emplois en 2019, un chiffre appelé à grandir au nombre de 220 000 emplois à pourvoir dans les métiers du numérique en 2022.

 


Il était une fois un rêve : celui de mettre l'information à porter de tous gratuitement

 

Ce fut le rêve de Larry Page, le fondateur de Google. Alors étudiant de 22 ans, diplômé de Stanford, il a eu une idée au beau milieu de la nuit. Il avait tout d’abord réussi à télécharger tout le web en examinant les liens entre les pages, puis avait écrit ce qui servira de base à l’algorithme PageRank, utilisé pour alimenter le nouveau moteur de recherche web BackRub, renommé Google en juillet 2001.

Des débuts controversés. Constituée en société le 4 septembre 1998, l’entreprise comptait 400 employés et une demi-douzaine de chefs de projet. Or, Larry Page n’avait pas confiance dans les chefs de projet qu’il considérait comme un niveau supplémentaire d’encadrement inutile et donc une entrave pour les ingénieurs. Il décida donc de procéder à des changements et de se débarrasser de cette ligne maagériale. Les ingénieurs devraient donc désormais s’adresser seulement à une personne : le vice-président de l’ingénierie nouvellement embauché, soit Wayne Rosing, qui rendait compte de la situation directement à Larry Page. Mais les licenciements n’eurent pas lieu et les chefs de projet furent intégrés dans l’organisation des opérations de Google en plein essor. La réorganisation fut néanmoins fastidieuse et Google manquait de ressources alors qu’il devait investir dans de nouveaux serveurs et dans du personnel en nombre grandissant. C’est ainsi que pour satisfaire les investisseurs, Larry Page céda sa place de PDG à Eric Schmitt.

 

Un nouveau souffle pour Google. L’ancien PDG de Novell convenait parfaitement à Larry Page car il avait plusieurs cordes à son arc : il avait été programmeur et avait écrit le code d’un logiciel que Google utilisait encore. C’est ainsi que dès mars 2001, il rejoignit l’entreprise, la développa et en fit un très important commerce mondial. Pour ce faire, il embaucha une équipe de cadres ainsi qu’un vice-président pour la gestion des produits, construisit une force de vente et introduisit Google en Bourse. 

En bref, Google, c’est cette entreprise américaine de services technologiques, fondée en 1998 dans la Silicon Valley, en Californie, par Larry Page et Sergey Brin. Surtout connue pour son moteur de recherche, elle est l’une des premières entreprises américaines et mondiales de par sa valorisation boursière. Déjà, en début 2008, elle valait 176 milliards de dollars à Wall Street. Et en 2016, elle dépasse Apple et devient la première des Etats-Unis, avec un total de 550 milliards de dollars dispersés entre ses différentes catégories d’actions. Depuis 1999, elle tire ses profits de la publicité, où chaque annonce est faite sur-mesure, en lien avec les recherches de l’internaute. Une offre gagnant-gagnant puisque le service assure aux annonceurs de toucher leurs cibles au meilleur moment.

 

Le pari de Larry Page est donc réalisé, l’entreprise est bien plus qu’un simple moteur de recherche. Cet utopiste, passionné, envisage un monde où tout ce que nous touchons est connecté à un ordinateur artificiellement intelligent qui comprend et distingue les schémas de nos activités pour mieux anticiper nos besoins. D’ailleurs, en 2012, il déclarait aux investisseurs : « tout ce que vous imaginez est probablement réalisable. Il vous suffit de le visualiser et d’y travailler ».


Vers l'infini et l'au-delà : un rêve qui continue et s'actualise

 

En 2011, Larry Page redevient PDG, réorganise les postes de direction et poursuit les innovations. En 20 ans, Google a une valeur de plus de 155 milliards de dollars.

Et l’entreprise est bien plus qu’un simple moteur de recherche… Elle s’est développée sur d’autres secteurs : Google Chrome, Google Maps avec la Street View, Google traduction, Google Drive, etc. C’est ainsi que Google s’est imposé sur le marché du service numérique.

Sans oublier qu’en 2005, Google rachète Android, une start-up de développement d’applications mobiles. Et dix années plus tard, Android est le système d’exploitation mobile le plus utilisé dans le monde avec plus de 80% des parts de marché.

Le mythe de la technologie sauvant l’Homme. En 2010, Google X est créé, donnant des airs futuristes à l’entreprise. De nombreux produits et services comme la Google cardboard, Google glass, Google cars voient le jour. La marque se concentre sur la robotique et la domotique, notamment avec le rachat des entreprises Nest Labs et Deepmind. Enfin, en 2016, Google Home, cette enceinte intelligente qui réalise des recherches ou contrôle votre maison connectée, est lancé.

Google a aussi investi dans le transhumanisme, qui est le stade avancé de l’assistance technologique de l’homme, avec Calico, une société de biotechnologie qui veut « tuer la mort ». L’entreprise développe donc cette image d’un monde où la technologie vient au secours de l’humain dans tous les domaines, même la santé.

Au total, Google a créé et racheté plus de 200 sociétés. Cette marque avant-gardiste a toujours voulu faciliter notre vie en apportant des solutions à nos problèmes.  

L’entreprise a su devenir essentielle en proposant des outils présents dans le quotidien de tous, des outils qui aident dans la manière d’apprendre, de communiquer, d’échanger des informations et des opinions.

Également décriée car Google est partout. Elle est avant tout innovante, l’entreprise a assuré la gratuité d’une partie de ces produits. Et ça marche. En effet, 90% des recherches quotidiennes passent par Google. Les utilisateurs ne veulent pas et ne peuvent pas se passer des services de la marque !


Larry Page appartient au monde de ceux qui voient grand et qui rêvent.

 

Il a suivi son rêve et ses intuitions et au fond le sens qu’il porte, les clés essentielles pour mobiliser les énergies, et embarquer les équipes autant que les financiers !

Pour nous tous, si certains rêves semblent inaccessibles ou utopiques, ils ne peuvent devenir réalité que s’ils sont partagés. Sans rêve, il n'y a pas définitivement pas d'engagement des personnes.

Alors, et vous quel est votre rêve ?

 

 

Sandra BLANC MESNEL Dreamaker

Experte en mutation de managers en leaders authentiques-sandra@agencedesreves.com- www.agencedesreves.com

 

 

Please reload