Inscrivez-vous pour recevoir mes articles
Portrait, articles, reportages Récents

L'histoire d'un rêve devenu réalité: Qwant

En mai 2019, Eric Léandri, cofondateur et PDG de Qwant, répond aux questions du Portail de l’IE à l’occasion d’une conférence sur la « souveraineté numérique ». Les départements, les administrations, les grands groupes France Télévision, Safran ou encore Thalès ont adopté le moteur de recherche français Qwant, dont le chiffre d’affaires devrait dépasser les 10 millions d’euros cette année.


Qwant c'est avant tout un rêve : celui de proposer une alternative à Google

Qwant est fondé en juin 2011, à Nice, par le trio Eric Leandri, Jean-Manuel Rozan et Patrick Constant. L’entreprise souhaite créer un moteur de recherche, concurrent de Google, qui respecterait la liberté de l’internaute et la souveraineté numérique. En effet, Éric Léandri explique que son projet découle d’un discours de Larry Page, un des dirigeants de Google, tenu en 2010 « Larry Page explique que Google n’est plus alors un moteur de recherche mais un univers. Ce jour-là, j’ai compris que Google partait en vrille. Il voulait privatiser Internet ». Le projet d’Éric Léandri porte une conviction profonde : « retrouver les principes du début d’Internet, quand le Web était un espace de liberté. » Le moteur de recherche est lancé le 4 juillet 2013 et devient le seul moteur de recherche européen doté de sa propre technologie.

Au départ, l’immense difficulté est de conquérir les internautes, les convaincre de réfléchir à une alternative à la référence Google pour le tout nouveau Qwant. Pour encourager cette transition et faire connaître son projet, Eric Léandri s’attaque au public le plus difficile : les geeks. En 2014, il défie les geeks de la Nuit du hack de tester la sécurité de ses systèmes informatiques. Il gagne ainsi le respect des développeurs, qui adoptent son moteur de recherche.

En 2018, Qwant recrute 100 nouveaux salariés et est adopté par l’Assemblée nationale, les groupes de défense Thales et Safran ou encore le groupe France Télévisions. Le grand public se converti également à Qwant et 60 millions de visites uniques sont enregistrées en février 2019 par le baromètre SimilarWeb.

Toutefois, Qwant n’est qu’à son commencement puisque le fondateur, Eric Léandri, foisonne d’idées pour développer son projet. Son rêve ultime serait de créer une plateforme complète, intégrant un service de cartographie, une messagerie Internet, un service de paiement, et évidemment dans le respect de l’anonymat des utilisateurs.

Le rêve : le carburant de l'innovation

Éric Léandri a suivi son intuition et a réalisé son projet d’un moteur de recherche respectant la liberté de l’internaute, malgré les difficultés à s’imposer face aux GAFA. Aujourd’hui, le cofondateur et PDG du moteur de recherche français Qwant est considéré comme un pilier français du numérique.

Toutefois le projet est loin d’être abouti et les équipe de Qwant continuent à innover. Après le lancement de Qwant Junior, une version du moteur de recherche destiné aux enfants, l’entreprise a annoncé Qwant Causes. Une fois activée, cette nouvelle fonctionnalité génère des publicités supplémentaires, dont les bénéfices sont attribués à des causes que l’internaute pourra choisir : la cause des femmes ou la protection de l’environnement par exemple.

Le premier objectif de Qwant est la liberté de l’internaute et la protection de ses données. Ce point de départ reste la règle primordiale de l’entreprise, malgré les demandes des internautes pour un très bon service. Éric Léandri explique « Par exemple, lorsque l’on monte dans une voiture, on n’a pas forcément envie de rappeler ses lieux d’habitat, de travail… On attend une certaine facilité. De même, les gens voudraient d’excellents résultats de moteur de recherche et en même temps garantir leur vie privée. Il faut réfléchir à des modèles différents. » Pour parvenir à faciliter la vie de l’internaute tout en respectant sa vie privée, Qwant continue les recherches et devrait lancer Qwant Mask dans les prochaines semaines. Le principe est d’exploiter le disque dur pour stocker les informations, comme la localisation, les restaurants que l’internaute apprécient etc. « A l’ouverture de la carte de Qwant, l’application ira piocher directement dans votre device et affichera les résultats, sans que je sache quoi que ce soit sur vous. » explique le PDG du moteur de recherche.


Un rêve commun

Le rêve est ce moteur qui nous conduit collectivement vers les sommets à condition qu'il soit partagé avec ses équipes et ses clients. Sans une équipe soudée et sûre de l’idée qu’elle soutient, le projet d’Éric Léandri n’aurait pas abouti, ni connu eu un tel succès.

La « confrontation raisonnée » des femmes et des hommes et de leurs idées autour du sens de l’entreprise a permis de s’imposer et lui permettra de continuer à se développer.

Ce que nous racontent ses fondateurs : Rêver en grand…et rêver c'est penser librement. C'est aussi garder son bon sens, son propre jugement, son sens critique, son libre-arbitre en refusant d'appliquer sans conscience les "vagues à la mode." C'est enfin garder sa différenciation et sa liberté dans un monde de plus en plus global.

Avec Qwant, ils rassemblent pour partager un rêve, projettent leurs convictions, et responsabilisent leurs collaborateurs et leurs clients sur l’enjeu majeur de la construction d’un nouveau monde. Alors nous, chacun à notre mesure quels sont nos rêves pour nos équipes ?

Sandra BLANC MESNEL Dreamaker

Experte en mutation de managers en leaders authentiques sandra@agencedesreves.com- www.agencedesreves.com